Le Parti Radical propose d’intégrer son dispositif de « capital jours enfant » dans le « congé de naissance » annoncé par le Président de la République

Publié le jeudi 18 janvier 2024

Le Parti Radical se félicite que le Président de la République, lors de sa conférence de presse mardi 16 janvier, se soit saisi du problème de la baisse de la natalité en France, dont les facteurs sont multiples. L’annonce de la création d’un congé de « naissance » de 6 mois pour les deux parents s’inscrit dans cette démarche en visant une meilleure conciliation entre vie familiale et carrière professionnelle, notamment pour les femmes.

Le Parti Radical rappelle sa proposition de 2020 de créer un « capital jours enfant » à la naissance d’un nouveau membre de la famille, fusionnant le congé maternité post accouchement et le congé paternité, d’une durée de 100 jours à utiliser indifféremment par le père ou la mère avant l’âge de 6 ans du nouveau-né.

« L’objectif était d’apporter de la souplesse dans l’utilisation de ce « capital jours enfants » en permettant entre autres l’utilisation de ces jours pour l’entrée à l’école (maternelle ou primaire), ou en cas de problèmes graves de l’enfant (maladie, accident, hospitalisation, etc), et de ne pas pénaliser davantage la mère que le père dans sa carrière professionnelle » rappelle Laurent HENART, Président du Parti Radical.

Le Parti Radical propose que ce dispositif original soit intégré dans la réflexion sur le « congé de naissance ».

« Notre pays a toujours mené une politique nataliste efficace et il est important qu’elle s’adapte aux évolutions de l’époque. C’est une garantie de maintenir notre place dans le jeu des nations et de pérenniser notre modèle social. Car les enfants qui naissent aujourd’hui feront la France de demain » déclare Madjid SI HOCINE, Secrétaire national.

Crédit photo  : Kelly Sikkema – Unsplash