Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes « Il faut éduquer et sensibiliser dès le plus jeune âge à l’égalité femmes-hommes »

Publié le vendredi 24 novembre 2023

Le constat est accablant. 244 000, c’est le nombre de victimes de violences conjugales en 2022. Un chiffre en hausse de 15% par rapport à 2021. Les victimes sont des femmes à 87 % et les mis en cause des hommes à 89 %. Seulement une victime sur quatre a porté plainte.

Depuis début 2023 nous décomptons hélas déjà 95 féminicides.

A la veille de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, Laurent Hénart, ancien Ministre et Président du Parti Radical, rappelle son « engagement total et celui du Parti Radical dans la lutte contre ce fléau ».

La Loi du 28 février 2023 créant sur demande une aide universelle d’urgence versée par les caisses d’allocations familiales aux victimes de violences conjugales, leur permettant ainsi de quitter plus aisément leur domicile, et l’expérimentation du « Pack nouveau départ » dans plusieurs départements pilotes sont des avancées notables mais il reste beaucoup à faire. Environ quatre femmes victimes de violences sur dix qui demandent un hébergement ne se voient proposer aucune solution.

C’est pourquoi, le Parti Radical lance un appel pour une amplification de la politique publique volontaire, avec encore plus de moyens en matière d’hébergements d’urgence, d’accompagnement et de suivi des victimes.

« Il faut encourager et promouvoir les initiatives locales de formation et de coordination de l’ensemble des professionnels et acteurs locaux qui protègent et accompagnent les victimes » souligne Catherine Michaud, conseillère régionale déléguée d’Île-de-France et déléguée Nationale du Parti Radical.

Le Parti Radical propose également d’augmenter le nombre de TGD (téléphone Grave Danger) en élargissant les critères d’attribution. Actuellement il ne peut être attribué que lorsque la victime ne cohabite pas avec l’auteur des violences et lorsque ce dernier a fait l’objet d’une interdiction judiciaire d’entrer en contact avec elle.

Enfin, il est essentiel d’intervenir auprès des jeunes, en les éduquant, en les sensibilisant, dès le plus jeune âge, à l’égalité femmes-hommes.