Projet de pacte d’orientation agricole : une réelle avancée à consolider

Publié le lundi 8 janvier 2024

C’est au Lycée agricole d’Yvetot que le Ministre de l’Agriculture a présenté en décembre « le pacte d’orientation et d’avenir agricoles ». L’un de ses principaux objectifs est d’installer de nouveaux exploitants et de « réconcilier les agriculteurs et la société ». C’est un impératif pour notre agriculture et pour notre souveraineté alimentaire ! En effet, 58% des chefs d’exploitations et co-exploitants ont 50 ans et plus. Par ailleurs, même si la baisse du nombre d’exploitations a légèrement freiné, la production végétale a vu se réduire les exploitations de 9% en 10 ans et celle liée à l’élevage a accusé une chute de 31%.

Les grandes lignes de ce pacte visent à renforcer la formation des enseignants et conseillers des structures agricoles comme les chambres d’agriculture, à l’orienter davantage vers la transition écologique. Il a aussi pour but de renforcer l’accompagnement à l’installation et à la transmission, par la création notamment d’un réseau France services agriculture et d’ « un guichet unique » assuré par les chambres d’agriculture départementales, disposition très attendue par les jeunes agriculteurs », se félicite le sénateur radical de la Corrèze Daniel CHASSEING. De plus, le pacte intègre la création d’un groupement foncier agricole d’investissements pour attirer les épargnants vers le foncier rural.

Concernant justement le foncier, casse-tête financier pour nombre de nouveaux et futurs agriculteurs, le débat parlementaire à venir devrait aboutir à un encadrement du foncier pouvant être détenu par un seul investisseur non lié au projet agricole, en associant les futurs exploitants aux discussions financières. Enfin, une des mesures prévues vise à sécuriser et à accélérer les projets de stockage de l’eau en reconnaissant notamment la présomption d’urgence devant le juge des contentieux, ce qui répondrait aux attentes de beaucoup d’exploitants. « Ces dispositions vont dans le bon sens » déclare Laurent HENART, Président du Parti Radical, « investir dans les avancées relatives à la transition écologique tout en prenant en compte l’urgence des justes exigences de nos agriculteurs pour défendre et assurer une agriculture sécurisée et performante dont la France mais aussi l’Europe ont un impérieux besoin ».

 

Crédit photo : Randy Fath – Unsplash